L’OpenData, moteur de développement des acteurs du numérique

Passionné de cartographie, Yann LEGROS est aussi le gérant de la société CARTOPHYL depuis 2010, spécialisée dans les Systèmes d’Informations Géographiques (SIG). Après avoir travaillé en Afrique, en Amérique du Sud puis dans le Pacifique, il sera amené à travailler plusieurs années en outremer au cours de son passage à l’Institut Géographique National Français.

 

Bonjour Yann LEGROS, vous êtes dirigeant de CARTOPHYL, spécialisée dans les SIG. Qu’est-ce qu’il faut comprendre précisément ?

Cartophyl offre une expertise professionnelle en proposant aux établissements des prestations de cartographie, de webmapping, ainsi que des formations sur des logiciels libres. Nous travaillons pour les clients institutionnels, bureaux d’études, communautés de communes et agents de l’état. Nous avons collaboré avec les Nations Unies sur des problématiques de risques naturels et pour Madagascar dans le cadre de la lutte contre l’invasion de criquets. Tout cela a été possible en proposant des solutions de cartographie adaptées à leurs objectifs stratégiques. Parmi nos références locales, j’aimerais citer Karunati : plateforme régionale du SINP (Système d’Information Nature et Paysage) de la Guadeloupe, un projet du Parc National. Il y a aussi le projet Plan de Prévention des Risques Naturels avec la DEAL Guadeloupe.

 

« L’OpenData permet des usages nouveaux »

 

On aurait tendance à classer votre entreprise parmi les contributeurs à la démocratisation de l’OpenData en Guadeloupe. Comment définissez-vous ce concept ?

L’OpenData est un mouvement qui se développe. Il s’agit d’ouvrir les données au public sur toutes sortes de thématiques et de ne plus les contraindre par des droits ou des coûts. Celles-ci deviennent accessibles gratuitement. Plus on diffuse les données, plus elles vivent et sont exploitées par des applications utiles au grand public. L’OpenData offre une facilité d’utilisation qui permet à tous de s’emparer des données en toute transparence et de développer des usages nouveaux.

 

« Partager ses données, c’est exister »

 

Comment ce concept est-il accueilli en Guadeloupe ?

En Guadeloupe, d’intéressants projets tels que le portail Karugeo ont été déployés. Il consiste à regrouper toutes les données géographiques du territoire sur un même portail. Grâce à ce type de projets, le développement de l’OpenData en Guadeloupe est en marche, mais il n’est pas encore assez exploité. Des freins et réticences subsistent car certains organismes craignent de perdre la main sur leurs données. Pour une entreprise, partager ses données, c’est exister. Je milite pour cette ouverture.

 

« Un moteur de développement pour les entreprises du numérique »

 

Quelles sont les opportunités de développement sur le territoire selon vous ?

Prenons l’exemple d’OpenStreetMap qui est de plus en plus développé en Guadeloupe. On se rend compte que les majors[1] ne diffusent pas de données locales assez complètes. Avec OpenStreetMap, chacun peut les enrichir. En partenariat avec les associations GuadeloupeTech et GwadaLUG, nous organisons des « Cartoparties », elles sont gratuites et ouvertes à tous pour que chacun apporte sa pierre à l’édifice. Dans le domaine privé, avoir accès à ces données est une mine d’or. En bons Geeks, elles nous permettent de développer des applications et d’innover davantage. J’encourage ces actions de développement de données cartographiques, moteur de développement des entreprises numériques.

 

 

Retrouvez Cartophyl sur le web

Site officiel : http://cartophyl.com

Facebook : https://www.facebook.com/CartophYL-184231681586943/

Linkedin : https://www.linkedin.com/in/yann-legros-40a1ab16

 

 


[1] Quel que soit le secteur d’activité, les majors désignent les sociétés qui se partagent l’essentiel du chiffre d’affaires du secteur.