Avec le #PitchTech, EDF en quête de solutions innovantes

Créativité et expertise étaient indispensables pour remporter le #PitchTech by EDF, concours grand public qui a eu lieu du 12 au 19 mai, dans le cadre du Startup.gp. Les participants devaient soumettre des projets innovants répondant à des problématiques ciblées par EDF Archipel Guadeloupe. Trois équipes y sont parvenues, remportant des prix de 4000, 2000 et 1000 euros. Entretien avec Raphaël Cipolin, Délégué Territoire et Innovation.

 

Raphaël Cipolin, Délégué Territoire et Innovation : « Nous voulons faire du numérique un levier de progrès ».

 

Raphaël Cipolin : Notre conviction est que l’atteinte des objectifs que le territoire s’est fixés en matière de transition énergétique notamment passe aussi par la transition numérique. L’ensemble des solutions n’ont pas encore été inventées et nous ne les trouverons pas toutes en interne. De ce fait, les acteurs du tissu économique local (PME, startups, etc.), peuvent nous aider à identifier des pistes d’innovation ou de réflexion.

Pourquoi ce format d’hackathon ? 

R.C. : Nous avons déjà un processus d’innovation interne, mais nous avons parfois du mal à passer de l’idée innovante au prototype qui fonctionne. Via ce format, nous avons voulu savoir ce que des participants pouvaient produire en un temps très court. C’était une première, et donc un pari pas forcément gagné d’avance pour obtenir des réponses collant à nos attentes. Cela a été complètement le cas.

 

Les gagnants du 1er prix du #PitchTech by EDF, en compagnie de Raphaël Cipolin et de Sylvain Vidal, Directeur d’EDF Archipel Guadeloupe.

 

Vous avez récompensé trois lauréats. En quoi le projet du vainqueur vous a-t-il séduit ?

R.C. : L’équipe Le Spot nous a proposé un chatbot, c’est-à-dire un assistant virtuel pour les clients d’EDF. Ils ont réussi à nous faire remettre en cause notre idée de créer une application pour que nos clients puissent notamment prendre un rendez-vous à distance. Ils nous ont expliqué que quasi tout le monde consulte sa messagerie sur son smartphone et qu’il était bien plus efficace de mettre en place un chatbot directement lié à ces messageries. Ce robot, connecté à différentes bases de données, sera capable de livrer des informations contextualisées et adaptées aux situations de nos clients.

Dites-nous en plus sur les projets des 2e et 3e lauréats.

R.C. : L’équipe de doctorants de l’Université des Antilles a présenté un prototype intéressant de maintenance prédictive à partir de données, en utilisant l’intelligence artificielle et les réseaux neuronaux. L’entreprise DomotiKaraibes a elle suggéré une solution d’alerte permettant aux clients de maîtriser leur consommation.

Quelle suite pour ces projets ?

R.C. : Les lauréats présenteront à nos équipes le produit de leur travail pour que nous puissions évaluer ce qui est possible en termes de développement, de partenariat. 

 

Pour un co-portage accru des enjeux numériques

« En décembre, nous avons signé avec la Région Guadeloupe une convention de collaboration, notamment sur le domaine du numérique. Nous pouvons donc imaginer une opération de ce type, plus vaste, l’an prochain, avec la Région, sur des problématiques énergétiques ou de transport, par exemple. » 

 

Crédits photo : Philipe Tirolien d’IDLineStudio