5 astuces pour réussir sa recherche d’emploi via les réseaux sociaux

Qu’on soit étudiant ou demandeur d’emploi, la recherche d’un stage, d’un emploi, en alternance ou pour une reconversion professionnelle reste un parcours du combattant. L’irruption des réseaux sociaux a transformé le processus de recrutement des entreprises et les candidats les mieux préparés savent tirer leur épingle du jeu.

Selon l’INSEE, 30% des candidats utilisaient déjà les réseaux sociaux pour annoncer leur recherche d’emplois en 2013. Des candidats au nez fin puisque 32% des entreprises dans les secteurs de la communication et de l’information intègrent les réseaux sociaux dans leur processus de recrutement. Ce chiffre passe à 55% dans les entreprises de plus de 250 salariés. La démocratisation des réseaux sociaux dans le processus de recrutement est en marche et encore plus quand il s’agit de groupes internationaux. Pour optimiser vos chances de recrutement, nous vous présentons cinq astuces infaillibles pour réussir votre recherche d’emploi ou de stage en utilisant les réseaux sociaux.

Astuce n°1 : Définir votre stratégie de recherche d’emplois ou de stage

On rappelle que toute recherche d’emplois ou de stage se fait sur la base de son projet professionnel. Les réseaux sociaux ne vous exonèrent pas de ce travail introspectif qui vise à trouver l’opportunité qui vous permette de mettre à profit vos compétences techniques et sociales, vos ambitions sans handicaper votre vie personnelle. Comme toute recherche classique, il n’est pas nécessaire d’être présent sur tous les réseaux sociaux professionnels mais il vous faudra en choisir quelques un sur lesquels vous allez miser le plus (que ce soit LinkedIn, Viadeo, Monster etc.). « Dans 90 % des cas, ce ne sont pas les outils qui sont en cause, mais l’inadéquation entre le projet professionnel et la réalité du marché du travail. Certains sont des doux rêveurs, d’autres se surestiment quand d’autres ont des problématiques d’immobilité » précise François COUSIN, conseiller de l’APEC.

Astuce n°2 : Travailler sa réputation numérique

La réputation numérique est l’image que les internautes se font d’une personne, d’une marque ou d’un produit en ligne. En recherche d’emploi ou de stage, il faut que cette image soit positive. Un bon réflexe à adopter : « googlez-vous ! ». Dès lors vous saurez ce qui s’affiche sous les yeux des recruteurs quand ils se renseignent sur votre nom en termes de photos, d’articles, de sites etc. Que fait un recruteur qui veut des renseignements sur un candidat ? « Il va taper son nom dans Google. Il faut que le profil LinkedIn remonte à ce moment-là, et qu’il soit plus visible que les autres profils Facebook, Twitter, etc. », explique Anne Zuccarelli, directrice entreprises et carrières à l’Edhec, école de commerce lilloise. Pour vous en prémunir, tapez votre nom dans Google et examinez les photographies qui pourraient vous désavantager aux yeux des recruteurs (fêtes, vacances, famille, etc.). Vous pouvez demander au site qui les héberge de ne plus les afficher, ce qui les fera disparaître des résultats des moteurs de recherche.

Astuce n°3 : Démontrer votre expertise et/ou votre intérêt pour votre métier

Votre activité en ligne est aussi scrutée afin d’évaluer votre capacité à être une valeur ajoutée pour l’entreprise. Il vous faut ainsi vous démarquez de la concurrence par le contenu que vous partagez, les articles que vous rédigez ou les références que vous affichez. Les recruteurs ont besoin de sentir votre implication dans votre métier ou votre secteur d’activité. Cela peut se traduire par des interventions dans des forums spécialisés, des abonnements à des newsletters etc. mais cela doit être visible aux yeux de vos recruteurs. Par exemple, la gestion d’un blog professionnel est une jolie carte de visite pour accompagner votre CV tout comme le partage de votre book sur votre site personnel pour les métiers créatifs.

Astuce n°4 : Postulez via les réseaux sociaux

Il arrive que les recruteurs publient également leurs offres sur des réseaux sociaux professionnels. En y répondant directement, vous leur donnez accès à votre profil professionnel ce qui leur permet de gagner du temps. En même temps, vous avez toujours l’opportunité de discuter en direct avec eux, contrairement à une simple lettre de motivation envoyée sur une adresse email générique. N’hésitez pas non plus à postuler directement sur les réseaux sociaux. C’est l’histoire de Thomas Alexis-Cailleux, directeur de la division Digital et e-commerce dans un cabinet de recrutement qui a réussi à trouver son emploi en 2014 quelques jours après avoir publié une annonce sur Twitter. Résultat : 20 000 impressions et plus de 1 500 actions générées (clics, retweet etc.)

Astuce n°5 : Faciliter la prise de contact avec le recruteur… même IRL

Une fois que vous avez appliqué l’ensemble de nos conseils, il est temps pour vous de quitter votre écran d’ordinateur et de vous occuper de vos réseaux IRL (In Real Life). Déplacez-vous dans des salons professionnels, des conférences etc. en somme d’netretenir une présence physique qui saura peut-être débloquer des pistes ou voir votre CV remonter au-dessus de la pile. Ce qui importe c’est que votre présence digitale soit lisible, cohérente et professionnelle. Néanmoins, elle fait partie d’un ensemble où se mêlent vos relations familiales, personnelles, académiques et professionnelles que vous soyez en ligne… ou pas.