Une plateforme d’emplois et de stages dédiée aux Français d’outremer

L’association Jeunesse Outremer propose à travers sa plateforme, des offres d’alternances, d’emploi et de stages, dans les Outremers, en France hexagonale ou encore à l’International. Elle a été mandatée par la Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des français d’Outremer dans le cadre du dispositif Egalité-Emploi,Entretien avec Loïc ISCAYES, co-fondateur de Jeunesse Outremer.

 

La Délégation interministérielle et Jeunesse Outremer travaillent ensemble pour proposer aux « français d’outremer » une plateforme d’offres de stage et d’emplois via le dispositif Egalité-Emploi. Comment vous l’avez mise en place ?

Avec l’arrivée de Jean-Marc MORMECK, la nouvelle équipe de la Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des français d’outremer a souhaité rencontrer les différentes représentations ultramarines de France. La recherche de stages faisait partie des sujets récurrents et régulièrement évoqués par les associations à l’occasion de ces entretiens. Pour y remédier, la Délégation a souhaité s’appuyer sur un opérateur spécialisée dans les ressources humaines et sensible aux difficultés rencontrées par les ultramarins de France. Jeunesse Outremer, qui proposait déjà une plateforme d’emplois ainsi qu’un accompagnement des candidats pour optimiser leur candidature (réécriture de CV, simulation d’entretiens etc.) a été désignée pour piloter ce projet qui a été officiellement lancé en Novembre 2016.

 

Est-ce que cela veut dire qu’un ultramarin aura plus de chances de trouver une opportunité d’emploi ou de stage en passant par la plateforme Egalité-Emploi ?

A priori, oui. Une convention est passée entre les entreprises présentes sur la plateforme Egalité-Emploi et la Délégation interministérielle qui les sensibilisent aux difficultés rencontrées par les ultramarins, notamment dans leur recherche d’opportunités professionnelles. Les Directions des Ressources Humaines sont ainsi associées afin d’éviter les risques de discrimination et permettre à ces candidats d’accéder au marché caché de l’emploi.

 

En tant que candidat, comment se déroule ma candidature sur la plateforme Egalité-Emploi ?

Vous pouvez consulter librement les offres disponibles sur la plateforme Egalité-Emploi delegation.jeunesseoutremer.org. Si vous souhaitez faire acte de candidature, vous devez vous inscrire sur la plateforme et joindre votre CV. Une fois ces formalités terminées, le pôle recrutement de Jeunesse Outremer reçoit une alerte. Le candidat est ainsi recontacté et suivant son profil nous lui attribuons un coach, s’il le souhaite, qui va l’accompagner dans sa recherche et ainsi vérifier que son profil correspond aux besoins de l’entreprise. Nous passons ainsi un « accord » avec les entreprises en leur disant que les candidats seront coachés, présélectionnés et que les candidatures reçues correspondent à leurs besoins. Nos coaches sont des professionnels du recrutement et/ou des ressources humaines avec un minimum de 5 ans d’expérience et leur rôle est de rendre les candidats autonomes et performants.

 

Vous êtes-vous fixés des objectifs au lancement du dispositif Egalité-Emploi ?

Le Délégué interministériel Jean-Marc MORMECK souhaitait très vite atteindre la barre des 1 000 offres d’emplois et/ou de stage sur la plateforme et ça s’est très vite vérifié puisqu’en à peine quatre mois, il a prospecté les grandes entreprises comme la FNAC, ORANGE ou EDF. Ce sont des entreprises que nous n’aurions jamais pu avoir sans son soutien alors que d’autres groupes vont rejoindre la plateforme et proposer leurs offres. Si nous avons déjà dépassé le millier d’offres d’emplois et/ou de stage, nous avons aussi dépassé en à peine 4 mois, les 400 candidatures déjà effectuées sur la plateforme et plus d’une dizaine d’embauches. Nous avons décidé d’accélérer les sorties positives et essayer d’améliorer le taux de recrutement des candidats en organisant dans le courant du deuxième semestre 2017, des événementiels professionnels directement au sein des entreprises afin de créer un contact direct entre le candidat et le recruteur. Notre véritable travail est de comprendre les mécanismes de recrutement de ces grandes entreprises et ainsi optimiser les chances des candidats. On fonctionne presque comme un cabinet RH.

 

Justement, l’accompagnement proposé doit avoir un coût pour le candidat, quel est-il ?

Nous faisons la promesse suivante, même si vous ne trouvez pas d’emplois ou de stage via cette plateforme nous vous fournissons à minima des conseils pour améliorer votre CV et votre stratégie de recherche d’opportunités professionnelles. Le premier contact avec un coach est gratuit. Si le candidat souhaite poursuivre l’accompagnement, il peut devenir adhérent de Jeunesse Outremer et payer une cotisation de 15 euros par an. Nous sommes l’association la moins chère de Paris (rires).

 

Jeunesse Outremer, c’est aussi un réseau déployé sur l’ensemble des régions, collectivités et pays d’outremer. Qu’avez-vous prévu d’ici la fin de l’année 2017 ?

Nous souhaitons poursuivre le Forum Pro Jeunesse organisé en 2013 à Paris, en 2015 en Guadeloupe et en 2016 en Guyane. Malgré les événements récents, nous souhaiterions le renouveler cette année encore en Guyane d’ici la fin du mois de Septembre 2017. Notre fonctionnement par Délégations nous permet d’être suffisamment autonomes et de laisser à chaque région le soin de monter des partenariats et établir une feuille de route qui lui est propre. Nous espérons pouvoir démultiplier les ateliers coaching et nous avons l’ambition d’en réaliser un chaque mois, en simultané ou séparément, que ce soit à Paris, en province et sur les territoires ultramarins.

 

 

Nom : Loïc ISCAYES
Organisme : Association Jeunesse Outremer
Email : contact@jeunesseoutremer.org
Site : http://www.jeunesseoutremer.org