L’espace de coworking, un lieu à la fois tendance, utile et bénéfique

Alors que les espaces de coworking se sont multipliés dans l’Hexagone ces 10 dernières années, ils n’ont fait leur apparition que récemment en Guadeloupe. Les premiers, Le Spot et Le Café Doxa, répondent à un besoin local fort en termes de rassemblement et de partage.

 

Dans un espace de coworking, des travailleurs indépendants (startupers, entrepreneurs, artistes, etc.), des salariés en télé-travail, partagent un même lieu pour y exercer leur activité professionnelle. Leur fréquentation permet ainsi de lutter contre la solitude, mais en plus d’accroître son réseau. Voilà pourquoi depuis 2005, année de la création du premier lieu à San Francisco, les espaces de coworking ont fleuri à travers le monde. Il y en aurait plus de 11 000 (1), dont 400 en France (2) .

 

En Guadeloupe, bien que le nombre d’entrepreneurs individuels soit élevé – environ 30 000, aucun espace de coworking formel n’existait jusqu'à cette année.

 

Le Spot

Le premier, situé au cœur de la zone de Jarry, a ouvert ses portes en janvier 2017. Initiative citoyenne d’une association portant le même nom, Le Spot est venu répondre au besoin de ses créateurs, travailleurs indépendants, de disposer d’un lieu de travail. Ils ont ainsi créé un espace « où les individus se rassemblent, travaillent sur des projets différents ou communs et partagent des moments professionnels ou informels ». Grâce aux synergies qu’il favorise, « ce lieu partagé crée de valeur ».

Une ambiance conviviale, une excellente connexion internet grâce à la fibre, des snacks et boissons inclus aux tarifs, mais aussi une communauté dynamique avec des profils très diversifiés, des acteurs innovants, sont autant d’atouts qui expliquent le succès rencontré par Le Spot. 

 

Le Café Doxa

Autre espace de coworking récemment ouvert : Le Café Doxa, situé près de l’aéroport, aux Abymes et géré par Doxa. Cette startup fondée par Julio Mimiette comprend également un Club de 900 affiliés en Guadeloupe.

« Le Café Doxa est un 2e bureau, une 2e maison, un tiers lieu au service des affiliés. Il est ouvert à tout le monde. Il répond à un besoin de plus en plus important d’espaces collaboratifs, explique Julio Mimiette. Nous sommes tous colocataires au Café. Une fois que l’on a payé son pass, on peut disposer du lieu comme on le souhaite ».

Les tarifs pratiqués sont très peu élevés, suivant le modèle de Free, groupe télécom connu pour casser les prix. « On s’appuie sur un nouveau modèle économique. On paie plus pour le temps que l’on y passe que pour ce qu’on y consomme », souligne Julio Mimiette.

 

Le nombre d’espaces de coworking, tels que Le Spot et Le Café Doxa, devrait croître dans l’archipel dans les prochains mois, d’autres projets similaires étant en préparation.

 

Crédits photos : Facebook Le Spot Coworing - Facebook Le Café DOXA

Sources :

  1. https://coworkingeurope.net/2016/12/31/first-results-global-coworking-survey/
  2. https://fr.statista.com/statistiques/644543/coworking-bureaux-partages-france/