French Caribbean Taxis, votre taxi à la demande en Guadeloupe

Karine Dumesnil est une des pionnières de l’entrepreneuriat 2.0 en Guadeloupe. Elle a lancé l’application French Caribbean Taxis, qui permet de réserver un taxi en ligne, sur l’archipel, 24h/24 et 7 jours sur 7. Elle est aussi à la tête d’un centre de formation en ligne permettant de devenir chauffeur de taxi. Un deuxième centre est en cours d’ouverture à destination des autres métiers du tourisme. « Cette phase de formation est importante pour proposer des produits touristiques adaptés », selon Karine Dumesnil.

 

Avant de lancer French Caribbean Taxis, Karine DUMESNIL travaillait encore à la Chambre des Métiers de Guadeloupe. Elle était en charge de l’appui aux organisations professionnelles. Son objectif ? Structurer les filières en améliorant la qualité du service-client, de la production à la commercialisation des produits. Elle quitte la Chambre des Métiers pour assurer la direction du Groupement d’Intérêt Economique French Caribbean Taxis (F.C.T.) qui rassemble une quarantaine de chaufeurs de taxis (ou taxiteurs) indépendants sur les quelques 200 répartis sur l’ensemble de l’archipel. Réunis sous une même bannière, les membres de F.C.T. se proposent d’élargir leur clientèle en se regroupant au sein d’une même plateforme de réservation. L’autre avantage lié au regroupement des artisans réside dans la négociation des prix d’achat de pièces détachées et/ou de pneus qui permet de bénéficier de tarifs plus avantageux. Enfin, les adhérents bénéficient également d’une formation annuelle aux techniques de communication en anglais (accueil des clients, visites guidées, transfert etc.) afin de mieux satisfaire les croisiéristes plus particulièrement. En contrepartie, une cotisation annuelle d’une centaine d’euros est exigée.

 

« Notre avantage ? Nous n’avons pas besoin de faire de publicité »

Depuis 3 ans, French Caribbean Taxis propose son application mobile du même nom afin de s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation de ses clients. Une stratégie qui n’a pas forcément été payante comme nous l’explique Karine DUMESNIL. « Nos clients utilisent peu l’aplication mobile et passent plus souvent par le standard téléphonique ou le bouche à oreille. Cela s’explique parce que nous avons des canaux de distribution très performants et nos chauffeurs disposent d’un large réseau. L’application mobile permet de géolocaliser son chauffeur avant la réservation mais même sans passer par l’application mobile, nous essayons de garantir à nos clients un délai d’attente inférieure à 15 minutes . En cas d’indisponibilité, nos chaufeurs se transmettent les demandes et nous essayons de lancer des événements pour faire parler de l’organisation comme l’opération « taxis by night » lancée en 2016. Pour l’instant nous n’avons pas besoin de faire beaucoup de publicité parce que nous capitalisons au maximum sur nos réseaux ».

 

Un centre de formation pour chaufeurs de taxis

Depuis Septembre, la deuxième session de formation pour être chauffeur de taxis a été lancée. Elle est ouverte aux demandeurs d’emplois et est financée par le Pôle Emploi et les OPCA[1].

La formation dure 3 mois à raison de 35h/semaine (temps plein) et les candidats doivent avoir à minima le brevet des collèges.

 

Où trouver l'application ?

L'application French caribbean taxi est disponible sur les systèmes d'exploitation Android. On peut la télécharger gratuitement sur Google Play, la plateforme du géant du numérique, en tapant les mots clés « french caribbean » . Une version Apple devrait sortir bientôt. Pour ceux qui ne possèdent ni smartphone, ni tablette, il est également possible de se connecter sur le site internet www.frenchcaribbeantaxi.com ou même de se servir de son bon vieux téléphone en appelant le 05 90 38 40 40 ou le 06 90 16 19 20.

 

Lien utiles

Facebook
Application Google Play
Application Appstore

 


[1] Les organismes collecteurs paritaires agréés (OPCA) sont chargés de collecter, mutualiser et redistribuer les obligations financières des entreprises en matière de formation professionnelle. Ils sont agréés et contrôlés par l'État. Ils appliquent les priorités des branches en matière de formation professionnelle